Le DPC gratos, c’est fini pour l’année

DPC formation enveloppe
L'enveloppe du DPC est vide pour 2017

Le 7 novembre, l’Agence nationale du DPC (ANDPC) a envoyé une alerte signalant que l’enveloppe destinée à rembourser les formations était vide. Plus de financements jusqu’à la fin de l’année !

Deux jours seulement après l’annonce en grande pompe des conclusions de la mission sur la recertification des médecins, ça la fout mal… « A la fin du mois d'octobre 2018, l'Agence [nationale du DPC] enregistrait déjà 10 000 demandes d'inscription supplémentaires par rapport à la totalité des demandes d'inscription enregistrées pour 2017 », explique l’ANDPC dans un mail destiné aux inscrits. « Cela induit une forte tension sur l'enveloppe de votre profession ». En clair : vous êtes trop nombreux à demander des formations payées, et on n’a plus de thunes.

« La section professionnelle des médecins a fait le choix de mettre en oeuvre le dispositif de la liste d’attente », poursuit-elle. Les médecins qui s’inscrivent pour la première fois de l’année à une formation pourront prétendre « à une éventuelle prise en charge », en cas d’annulation d’un confrère ou d’une consoeur.
 

Source : mail envoyé par l'ANDPC

L’écureuil ANDPC

« Quelle incohérence du gouvernement ! », s’insurge la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) dans un communiqué paru le 8 novembre. Elle conteste la validité de l’excuse de l’ANDPC. « Les médecins libéraux ont sous-utilisé l’enveloppe 2017 à hauteur de 6 millions d’euros », explique-t-elle, malgré une hausse d'environ 10 % des demandes entre 2016 et 2017. « Les réserves de l’Agence nationale du DPC atteignent 14 millions d’euros ». L’ANDPC aurait-elle des oursins dans les poches ?

On peut se le demander. Son premier rapport d’activité, paru à l’été 2018, mentionnait qu’aucune enveloppe financière n’avait été fermée en 2017, car les fonds n’avaient pas été totalement utilisés (163 millions d’euros sur 173 disponibles). La dotation destinée aux médecins, qui s’élevait à 90,5 millions d’euros, avait quant à elle été utilisée à 92 % seulement. Il devrait donc rester au moins 7 millions dans le portefeuille du DPC, c’est même un peu plus que ce que mentionne la CSMF.

Payer sa formation ??

Dans ses perspectives 2018, l’agence annonçait une hausse de l’enveloppe globale (pour tous les professionnels de santé) de 182 à 186,2 millions d’euros. Une somme qui n’a visiblement pas suffi à anticiper la hausse d’activité. À en croire les chiffres qu’elle fournit, entre janvier et octobre 2018, la demande aurait augmenté de 20 % par rapport à l’ensemble de l’année précédente (10 000 demandes en plus des 51 117) .

Tout ça pour dire : « y’a plus d’argent ». Et visiblement, l’ANDPC épargne. En attendant 2018 et une enveloppe toute fraîche et remplie, les médecins devront donc se contenter des listes d’attente, ou alors mettre la main à la poche pour se former. Il va falloir payer ses études, pour une fois. Ça fait bizarre, hein ?

Portrait de Jonathan Herchkovitch

 

Vous aimerez aussi

Le rapport des rapports... Une synthèse qui nous simplifie la vie
Ciné week-end : Marie Heurtin, de Jean-Pierre Améris (sorti le 12/11/2014)

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.